posté le 26-06-2010 à 22:21:50

Funny tchat, little cession

En tant que digne successeur de VodaTuna...

On avait bien de la patience au début Mokky, parce que là je ne parviens pas à enchaîner sur les mauvaises accroches, ça me saoule trop vite... 

 

Rien d'époustouflant niveau conversation intéressantes. En fait, aucune conversation intéressante ^^; 

 

Finalement je vous mets deux petites cessions une qui date un peu, je ne sais plus ce que j'avais comme présentation, mais je m'étais géolocalisée en Guadeloupe, pour voir (puisqu'à l'époque je pensais y aller)

 

______________________________________________________________

 

tumes: slt
Luciiole
: hi
tumes: cava 3lik
Luciiole
: bien bien
tumes: MOMKIN NAT3ARFO
Luciiole
: wow... décryptage impossible, désolée
tumes: OK

 _'_'_'_'_'_'_

heaven: t d'ou luciole ?
Luciiole
: actuellement du Mali, prochainement de Lyon et d'ici trois mois, de Guadeloupe. Et toi ?
heaven: mdr
Luciiole
: je prends cette incrédulité pour un compliment.
heaven: ta bien raison

_'_'_'_'_'_'_'_

iliasse75: slut a vs tu va bien
Luciiole
: très bien et toi ?
iliasse75: tres b1 merci tu veux on msn
Luciiole
: je n'ai pas msn
iliasse75: vs navais pas un email peut importe
Luciiole
: ah si, j'ai un email peut importe
iliasse75: ok ces gentille de ta part
Luciiole
: d'avoir un email ? Ça dépend surtout des mails que j'envoie, la gentillesse.
iliasse75: ok comme tu veux je ne vais pas vs forcer
Luciiole
: t'aurai du mal ^^
iliasse75: de koi ma chere?
Luciiole
: tu aurai du mal à me forcer à quoi que ce soit, mon brave
iliasse75: non je ne ss pas le jenre de faire ces chosses la je ss respectueus et je respecte les autre tu voi
Luciiole
: C'est très bien, trouvé-je.
iliasse75: ok je mexcuse de tt et bonne huit je ne ss pas entrein de rigoler
Luciiole
: Ah, excuse-moi de même, car je suis plutôt d'humeur rigolarde. Bye

_'_'_'_'_'_'_'_'_'

h1899: ta msn
Luciiole
: oui
h1899: une cam aussi
Luciiole
: ah non, la cam n'est plus
h1899: ok demage je veux bien te voir
Luciiole
: t'as plus qu'à imaginer

_'_'_'_'_'_'_'_'_'_'_'_

dragueur: slt kmen tu va
Luciiole
: yo, je vais à pied ou à cheval, ça dépend. Et toi ?
dragueur: a ppied
Luciiole
: c'est moins rapide mais plus sûr
dragueur: wé
Luciiole
: woohoo !
dragueur: ta msn
Luciiole
: ouais, j'adore msn, c'est trop cool, pratique, on met qui on veut dessus et on parle, et tout !! J'suis fan.
dragueur: done moi tn msn
Luciiole : ça ne va pas être possible

_'_'_'_'_'_'_'_'_'_'_


hio-esp: oui bien. tu cherche koi?
Luciiole
: des conversations intéressantes en toutes lettres
hio-esp: c ce que je cherche donc ton msn
Luciiole
: heu non.
hio-esp: pk?
Luciiole
: parce que "en toutes lettres" est à prendre au pied de celles-ci, et que ce début de conversation ne m'incite pas à l'espérer.
hio-esp: ok tu vx qu on papote de koi
Luciiole
: de l'abandon du langage sms sur les tchats
hio-esp: oui je suis d'accord avec toi. le langagfe d'abreviation menace l'hortographe
Luciiole
: et l'horlogerie ?
hio-esp: l'horlogerie?
Luciiole
: qui a le "h" d'ouverture de commun avec orthographe... ah, à moins que non.

_'_'_'_'_'_'_'_'_'_'_'_'

kabyle123: SLT COMMENT ALLE VS ,
Luciiole
: Yo, ça roule yeah
kabyle123: BIEN SUR CA ROULE ET COMMENT ,
Luciiole
: avec délicatesse !
kabyle123: OUI BIEN SUR AU FAIT MOI C SOFIANE ET TOI ,
Luciiole
: minuscule. Je m'appelle minuscule.
kabyle123: enchante ravi de vs coanitre moi chui un plombien de metie et toi t fait koi ds la vie si ca te derange pas biensur ?
Luciiole
: alors heu je lis, ça, ça ne me dérange pas, et puis je prends des photos, c'est pas non plus très dérangeant.

_'_'_'_'_'_'_'_'_'_'_'

wil972: big up la gwada
Luciiole
: yeah, big up du Mali pour l'instant
wil972: ah bon !!!! represent
Luciiole
: ah ah ^^ Je manque de vocabulaire de ce type. spéciale Kassdédi à Lyon, aussi !
wil972: oki

_'_'_'_'_'_'_'_'_'

libre94: ok as tu m s n
Luciiole
: ça dépend qui le demande
libre94: moi pour un striptise
Luciiole
: Msn vient de partir, une urgence... sorry
libre94: m d r

 

  _____________________________________________

deuxième, récente, et d'ailleurs ils ont un peu modifié la présentation, et c'est mieux rien que pour le copié collé sous word, ça fait plus des mégas interlignes embêtants.

 

Cette fois j'avais mis: "Ne gaspillez pas vos premières phrases. (mangas, lecture, ciné, musique...)"

et testé le pseudo : Lectrice.  Moins sympa que "Dictionnaire" que j'ai bien aimé utiliser, l'autre fois.

______________________________________________

 

bon: salut

bon: si tu m interese pour un vrai amour je suis la et merci

bon: passe ton adresse

Lectrice: Non merci, je ne suis pas intéressée par un vrai amour, c'est bien trop compliqué pour moi

bon: ok est ce que tu me donne ton adressse pour un vrai amitie

Lectrice: Non merci, mon stock d'amis est déjà plein

bon: okok bon chance

 

_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_

 

dav62300: tes une ca sos ou pas

Lectrice: grave

dav62300: merde

Lectrice: pas de chance, tu ne te sens pas de tenter une rédemption de cas social avec le côté gratifiant qui vient ensuite ?

dav62300: non merci

Lectrice: Bon, alors bonne chance pour trouver une personne saine et équilibrée ^_^

 

_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_


asmca63: comment ca va?

Lectrice: plutôt très bien, et toi ?

asmca63: tres bien merci, tu es celibataire?

Lectrice: Je suis célibataire-master ^^

asmca63: possedes tu msn stp?ca sera plus simple pour discuter

Lectrice: certes, mais ma cession est très élitiste, et pour l'instant n'envisage pas de satisfaire à ta requête

 

_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_


gadlyon: Bonsoir ....tu viens ici pour parler de litterature lol...tu es folle !!! apres tout depends de quelle litterature...

Lectrice: J'ai réussi à parler de Rostand ici une fois, et à trouver des gens avec qui parler de littérature quelques autres fois. La rareté ajoute au fun =)

 

_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_ 

 

TONIGHT: salut je peux te voler quelques mots

Lectrice: si c'est pour en faire quelque chose d'intéressant, oui

TONIGHT: bien sur que oui en plus tu as bien fait de me repondre sinon je me serais jeté par terre et j'aurais tapé des pieds...lol

Lectrice: Tant que les voisins d'en dessous sont patients, ça va. Quels sont tes rêves ?

TONIGHT: tu fais bien de soulever le pb car mes voisins ont on marre du bruit alors je te propose de venir taper des pieds chez toi???

TONIGHT: voilà mon reve de l'instant t

TONIGHT: loll

Lectrice: ^^ Ça sera moins dérangeant, mes voisins de dessous sont sourds. Et aveugles, en fait ils ne font que creuser la terre. Ceci dit, je ne suis pas sûre que ça vaille le voyage

 

_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_ 

 

djames69: moi jje suis pa tro lecture, di moi tu t apezl ??

Lectrice: t apezl > tape zl > "zl"

 

_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_ 

 

calins01: je vait bien tu es d ou

Lectrice: de la lune

calins01: ah d accord cela doit faire des kilometre d etoile

Lectrice: oui, ce pourquoi il vaut mieux choisir les filantes, elles avancent plus vite

calins01: oui mais elles reste difficile a reconnaitre

Lectrice: heureusement, sinon tout le monde se jetterait dessus et on devrait attendre !

calins01: alor sait toi

 

_______[ C'était sympa mais la dernière phrase m'a agacée, pas répondu.]____________

_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_ 


allabastar: je comprends pas ta presa. pourquoi est ce si compliqué de trouver un echange qui ait un peu de simplcité.

Lectrice: Parce que la simplicité est trop banale pour que j'ai ensuite envie d'échanger

allabastar: et pourtant cette phrase est si simple...

Lectrice: Moins que tu ne le pense, par rapport à la moyenne des entrées en matière sur le tchat

allabastar: preuve que ce n'est pas banale

allabastar: la simplicité

Lectrice: ... Ou bien que tu refuses de croire que ce n'est pas si simple

allabastar: la deception sans doute

Lectrice: pas simple non plus, de trouver les sujets auxquels se réfèrent tes phrases...

 

_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_ 

 

aycel33: oui je vais bien merci , tu es ou stp

Lectrice: de la lune

faycel33: moi de mars

Lectrice: Wouah, lointain

faycel33: non je suis juste a coté de toi

Lectrice: mince, faut que je trouve une autre planète alors

 

_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_  


Lyon69006: laisse-moi t'aimer charnellement

Lectrice: Bien demandé, mais ça ne va pas être très très possible

Lyon69006: bien, je vois que l'âge a refroidi la jeunesse de ton cœur

Lectrice: Exactement, l'âge, les convenances, la curiosité de savoir à qui je cause avant, tout ça

 

_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_ 

 

TONIGHT: pourkoi pas....tu as msn

Lectrice: j'ai, mais ma cession est plutôt réservée

TONIGHT: tu penses que j'ai été taillé ds un bois tordu

Lectrice: jolie image, non, je pense que je n'aurai pas grand chose à te raconter au bout de plus d'une conversation

 

_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_ 

 

litcha: ok mariage

Lectrice: bien sûr !

litcha: alors on ce fait connaissance

litcha: tu sait ils et temps de fondre une foyer tu croit pas

Lectrice: XD Quels avantages dois-je m'attendre à y trouver ?

litcha: écoute vous les filles vous savai pas comment choser votre homme car toujour l'homme serui vous
le voie ya pas est celui qui peut vous offrir l'amour est qui vous respecte
dit moi le contraire

Lectrice: le contraire

litcha: écoute bien je sait une chose c'est que vous été une fille de bonne famille comme on dit essai
est vous avis tout les avantages et le droit de choserez ce que vous volai mais ca ce passer dans ta tête a toi de faire face ou bonne moment

litcha: vue imagine tord de chose des belle maison des belle voiture ...ext mais l'amour vous l'oublier
car la vie amoures rien ne remplace je croie car le gout d'une belle vie c'est la ;
la questions que ils ya pas beaucoup qui ponsser ca actuellement est toi

litcha: un petite exemple nous sommes sur le net ils ya beaucoup de monde des petite est grand des femme est homme
regarder loura commentaire tu va voir la rai-lite
mémé ce que des que de sérieux ou une relation durable je croit
est toi tu croie a cette amour

Lectrice: yeah !

 

_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_


mike23du69: lool, tu recherche quelque chose de special ici?

Lectrice: des conversations intéressantes, mais comme c'est rare, je note aussi les dialogues marrants

mike23du69: lool ta des truc ki tourne o derisoir!! un exemple mdr

 

__________[Je viens de comprendre qu'il me demandait un exemple... j'ai pas répondu]_______

 

_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_ 

 

Jules82: Bonsoir! Je ne pense que ce soit du gaspillage que de te saluer, non ?

Lectrice: De cette façon là non, cela peut l'être avec beaucoup moins de lettres, ou bien un peu trop sauvagement mixées. =)

_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_ 


 


Commentaires

 

1. Kam  le 06-07-2010 à 11:46:28

Dans la première convers, le mec te parlait arabe ^^

2. joies-emois  le 11-07-2010 à 23:41:13  (site)

oooh ! Mystère éclairci !
Et ça voulait dire quoi alors ?

 
 
 
posté le 24-06-2010 à 20:19:02

Parce que ce n'est pas Qu'un blog littéraire

Et que je l'aime bien, lui.

 

 

 

Je ne m'étais pas trop pris la tête sur le pantalon, parce que... > 

 

 

 

Vous pouvez cliquer pour agrandir (et mieux zieuter les défauts)

 

 

 

Au fait, c'est un certain Reita, musicien dans "The Gazette", groupe de J-pop assez connu des fans de J-pop, mais inconnu de moi. Je l'ai choisi pour la pose et la coiffure ^_^

 

Bonne nouvelle, il m'arrive de moins en moins souvent de regretter de ne pas laisser mes dessins en noir et blanc. La couleur m'apprivoise. 

 

 

 

 


Commentaires

 

1. Kim  le 25-06-2010 à 12:38:06

de toute façon, Reita, c'est le seul type qui complexe ad vitam eternam sur son nez.

Il se reconnaît bien.

 
 
 
posté le 21-06-2010 à 17:48:28

Les cygnes sauvages [Jung Chang]

Les cygnes sauvages

~ Jung Chang ~

 

Pourquoi lui ?

 

Lecture qui date de l'année dernière, mais je viens de l'enregistrer sur Livraddict, ce qui signifie qu'aucun lecteur du site ne l'aurait lu !
Et bien qu'il ne soit pas le seul à devoir être mis entre les mains de gens qui sauront l'apprécier, je commence par tâcher de l'aider en premier.

 

L'histoire ? 

 

Petite-fille d'une concubine et d'un "Seigneur de la guerre", fille de hauts responsables communistes, Jung Chang vivra dans un "cocon de privilèges" jusqu'en 1965. La Révolution culturelle, son cortège de dénonciations et de persécutions, place alors la Chine sous le règne de la terreur. Jung voit ses parents internés dans un camp de rééducation tandis qu'elle est déportée à la campagne où elle sera paysanne, "médecin aux pieds nus", ouvrière...

 Mon ressenti :

 

A l'abord : Couverture moche (je ne parle pas de la photo, mais de l'ensemble), titre très peu attirant, (cygnes, cliché,  lac, froufrous ? mouais)... On aura rarement fait autant pour perdre un livre, ce pourquoi, après l'avoir lu, vous en parlerez à tout le monde !! You have to ! 

 

Ce livre est GENIAL !!!


J'ai mis longtemps à le lire (... disons 3 semaines, je ne sais pas exactement) parce qu'il faut avoir le temps de s'y plonger, chaque fois pour un moment pour que ça vaille le coup, à mon avis.

 

Personnellement, à part "le livre rouge" et "Mao", qui restaient des mots sans consistance, je n'avais aucune idée de l'histoire de la Chine, de la révolution culturelle,  ni même de son actualité. Il y'a des continents entiers dont je ne sais RIEN. C'est assez vertigineux, comme idée.

Là, j'ai pu suivre la vie de 3 femmes et ainsi l'époque entre 1909 et 1978. (L'auteur, sa mère et sa grand-mère) L'endocrinement, l'ère Mao, les changements énormes demandés au peuple et qui ne peuvent s'opérer sans débordements trop humains...

 

Il y'a une telle différence entre les évènements français de cette récente période et ce qu'on découvre là...

 

 

 

 

Avis d'amazoniens :


Des commentaires tous épatés, tout comme je l'ai été. Lisez ce livre ! 

 

Ma note :  10+/10

 


Commentaires

 

1. Kim  le 23-06-2010 à 12:48:55

Je note la référence. ^^

Moi j'ai commencé le Meilleur des Mondes.

La préface est infecte, mais je commence à rentrer dedans.

Sinon, j'ai découvert avec joie que Kessel avait rédigé la préface de mon édition de Des souris et des hommes. ( somme-toute, bonne lecture, d'ailleurs. )

 
 
 
posté le 17-06-2010 à 22:29:17

Anna Karénine, les citations

Autre message parce qu'il y en a un lot. Au fait, pour tous ce genre d'articles, les couleurs ajoutées sont de moi bien sûr et non de l'édition. Je vais arrêter de mettre en gras ou de changer la taille, parce que ça pourrait être de l'édition, justement. 

 

"Toutes les familles heureuses se ressemblent. Chaque famille malheureuse, au contraire, l'est à sa façon."

I – ch.1 (DEBUT)

 

 

"[...] vous n'êtes plus pour moi qu'un étranger, oui, tout à fait un étranger !

Elle prononça avec une expression de souffrance et de colère ce mot étranger, auquel elle attachait un sens terrible."

I – ch.4

"Il s'efforçait de retenir le sourire de bonheur qui se montrait malgré lui sur son visage. «Oui, pensait-il, voilà la vie, voilà le bonheur ! Ensemble, a-t-elle dit. [...]»"

I – ch.9

 

 

"Stépan Arkadiévitch sourit. Il connaissait bien la pensée de Lévine ; il savait que pour lui les jeunes filles de l'univers se partageaient en deux groupes : l'un formé de toutes les jeunes filles sauf une, avec toutes les faiblesses humaines, créatures en un mot très ordinaires ; l'autre groupe composé d'elle seule, sans défaut et supérieure à toute créature humaine."

I – ch.10

 

 

"Anna Arkadiévna lisait et comprenait sa lecture, mais elle était lasse de s'intéresser à la vie des autres ; elle brûlait de vivre elle-même."

I – ch.29

 

 

"Mais, maintenant, au premier moment de cette rencontre, un sentiment de fierté joyeuse l'avait saisie. Il n'était pas nécessaire de demander pourquoi il était ici ; elle le savait aussi sûrement que s'il le lui eût dit : il était là pour être où elle était.

- Je ne savais pas que vous partiez aussi ? Pourquoi partez-vous ? Dit-elle en baissant la main qui s'apprêtait à saisir la poignée de la portière. Le visage d'Anna exprima une joie et une animation des plus vives.

- Pourquoi je pars ? Répéta-t-il, la regardant droit dans les yeux. Je pars pour être où vous êtes. Je ne puis faire autrement."

I – ch. 30

 

 

"Visiblement il discutait pour le seul plaisir de discuter ; peu lui importait la conclusion où l'amenait son raisonnement, mais il lui était désagréable de se voir enfermé dans une impasse. C'était la seule chose qu'il redoutait."

III – ch.28

 

 

"Mais plus il concentrait sa pensée, plus il voyait clairement que, dans sa conception de la vie, il n'avait omis que ce léger détail : la mort, qui venait mettre fin à tout fatalement ; si bien qu'il était inutile de rien entreprendre. C'était terrible, mais c'était ainsi.

«Mais je suis encore vivant ! Que faut-il donc que je fasse maintenant ? Que faut-il que je fasse ?»"

III – ch. 31

 

 

"Vronskï la regarda comme un homme regarde la fleur qu'il a arrachée. Dans cette fleur flétrie, il a peine à reconnaître la beauté à cause de laquelle il l'a cueillie et fait périr."

IV – ch. 3

 

 

"Pendant deux minutes, il resta debout, le pistolet à la main, immobile, la tête baissée, semblant réfléchir profondément. «Sans doute» se dit-il, comme si cette conclusion eût été pour lui le résultat d'un long raisonnement plein de logique et de clarté. En réalité, ce «sans doute» convaincant pour lui n'était que la conséquence du fait qu'il avait tourné dix fois dans le même cercle, de souvenirs et d'images. C'étaient sans cesse les mêmes souvenirs, du bonheur perdu pour toujours, la même prescience de la vie stupide à laquelle Vronskï était condamné, la même conscience de son humiliation."

IV – 18

 

 

"Quant à lui, bien que ses voeux les plus ardents fussent réalisés, il n'était pas complètement heureux. Il ne tarda pas à s'aperçevoir que la satisfaction de son désir ne lui donnait qu'une faible parcelle de l'immense félicité qu'il avait espérée."

V – ch.8

 

 

"Je l'ai rencontré. C'est un original sans aucune éducation, un de ces hommes nouveaux, sauvages, comme on en voit souvent maintenant. Vous savez, ces libres penseurs qui versent d'emblée dans l'athéisme, le matérialisme, la négation de tout. Autrefois, [...] le libre penseur était un homme élevé dans les idées religieuses, morales, et qui arrivait à la liberté de sa pensée après bien des luttes. Mais nous avons maintenant un nouveau type de libres penseurs-nés, qui grandissent sans avoir jamais entendu parler des lois morales, de la religion, de l'existence des autorités et qui, dès leur naissance, sont élevés dans le sentiment de la négation universelle ; en un mot, des sauvages."

V – ch.9

 

 

"Il comprit alors clairement, pour la première fois, ce qu'il n'avait pas compris lorsqu'il l'avait menée à l'autel : que non seulement elle était liée à lui, mais qu'il ne savait plus où commençait et où finissait sa propre personnalité. Il le comprit par le pénible sentiment de scission intérieure qu'il éprouva."

V – ch.14

 

 

" - [...] Depuis je l'ai observé avec les femmes : il est aimable, quelques-unes lui plaisent, mais on sent que pour lui elles ne sont que des êtres humains...

-  Mais Varenka... Il me semble qu'il y a quelque chose...

-  Peut-être... Mais il faut le connaître... C'est un homme extraordinaire, admirable... Il ne vit que par l'âme. C'est un homme trop pur, son âme est trop haute...

- Tu veux dire que ce serait pour lui une déchéance ?

- Non, mais il est si habitué à sa vie solitaire, spirituelle, qu'il ne peut s'accommoder de la réalité. Et Varenka, malgré tout, c'est une réalité."

VI – ch.3

 

 

"Tout à coup l'ombre du paravent vacilla et couvrit toute la corniche, tout le plafond ; d'autres ombres, en d'autres endroits, s'élancèrent à sa rencontre ; pour un moment, les ombres disparurent, mais ensuite, rapidement, elles se réunirent, se confondirent et tout devint noir. « La mort ! » pensa-t-elle. Et une telle horreur la saisit qu'elle mit un certain temps à comprendre où elle était ; longtemps ses mains tremblantes ne purent trouver les allumette et allumer une autre bougie à la place de celle qui s'était éteinte."

VII – ch.26

 

"Regardant le mari à la face rubiconde, et sa femme malingre, elle comprit que cette femme se croyait une incomprise, que son mari entretenait en elle cette opinion, et qu'il la trompait. Anna croyait découvrir toute leur histoire et tous le coins de leur âme ; mais il n'y avait là rien d'intéressant."

VII – ch.31

 

 

"C'est la vie elle-même qui m'a donné la réponse, dans ma connaissance de ce qui est bien et de ce qui est mal. Cette connaissance, je ne l'ai acquise de rien ni de personne, elle me fut donnée, comme à tout le monde. Elle me fut donnée car il m'était impossible de l'acquérir.

Où l'ai-je prise ? Est-ce par la raison que je suis arrivé à la pensée qu'il faut aimer son prochain, ne pas le tuer ? On me l'a dit quand j'étais enfant ; je l'ai cru joyeusement, parce qu'on m'a assuré que cette vérité se trouvait inscrite dans mon âme. Et qui l'a découverte ? Non, pas la raison ! La raison a découvert la lutte pour l'existence ; elle me commande au contraire d'écraser tout ce qui entrave la satisfaction de mes désirs. Telle est la conclusion de la raison. Mais la raison ne pouvait découvrir qu'il convient d'aimer son prochain, parce que cela est déraisonnable."

VIII – ch.12

 

 

"Comme toujours en pareil cas, il fut pris d'un vif dépit ; et aussitôt, avec tristesse, il constata combien il s'était trompé en croyant que son nouvel état d'âme resterait inaltéré au contact de la réalité."

 

"Il était content de l'occasion qu'il avait de rester seul, pour se remettre de la réalité qui déjà avait eu le temps d'obscurcir son état d'âme. Il se rappela qu'il avait déjà réussi à se fâcher contre Ivan, à battre froid à son frère, à causer légèrement avec Katavassov.

« N'était-ce que l'impression d'une minute, destinée à passer sans laisser de trace ? »"

VIII – ch.14

 

 

"Je me fâcherai encore contre le cocher Ivan ; je continuerai à discuter bien ou mal à propos ; il y aura toujours le même mur entre les profondeurs de mon âme et les autres, même ma femme ; je l'accuserai de la même façon pour une crainte qui m'a effleuré, et je le regretterai ; je continuera à ne pas comprendre par la raison pourquoi je prie, mais je prierai quand même. Cependant, maintenant ma vie, toute ma vie, indépendamment de tout ce qui peut m'arriver à n'importe quel moment, non seulement n'est plus dénuée de sens comme autrefois, mais a acquis un sens indiscutable, celui du bien que j'y puis faire entrer."

VIII – ch.19 (FIN)

 


Commentaires

 

1. junyun  le 23-05-2012 à 08:24:22

I have the Pod Holster for the Keurig because longchamp sac the Pods are usually a Longchamp better deal. As another review said, you can wet the pod and squeeze them in the single Longchamp pod holder, but I don't think it's good for the sac à main Longchamp brewer. When I first used the product, water coach online outlet store came Coach out first before I could see any coffee and that is entirely on the packing.

 
 
 
posté le 17-06-2010 à 13:28:01

Anna Karénine [Tolstoï]

Anna Karénine

~ Tolstoï ~ 

 

Pourquoi lui ?

 

Prioritairement parce qu'il était dans la liste du vouvoyeur (c'est le dernier) 

 Aussi parce qu'il est évoqué dans L'élégance du hérisson, qui reste un livre intéressant. 

 

Et puis parce que Tolstoï est un des monuments de la littérature russe, et que je ne l'avais jamais lu encore. 

 

 

 

L'histoire ? 

 

Qui est Anna Karénine ? Une femme qui porte le poid de ce nom, celui de son époux. Alexis Alexandrovitch Karénine est un savant, un homme bien placé dans la société et par la même très respectueux de l'étiquette. 

 Ainsi se pose-t-il avant tout des questions sur la forme que sur le fond, lorsqu'il se rend à l'évidence : Sa femme entretient des relations indésirables avec un autre homme. 

De drames en moments heureux et de ragots en confiance, les esprits rebondissent avec plus ou moins de bonheur les uns contre les autres et contre les coutumes, les jugements, les hypocrisies cruelles. 

 

Autours d'eux, mêlés à eux, d'autres couples, d'autres histoires, et la société russe du XIXème siècle où ces personnages sont ancrés. Moscou, St Pétersbourg, les campagnes en pleine évolution... 

 

 Mon ressenti :

 

J'ai eu du mal à rester accrochée à l'histoire. Cela m'a paru surtout Long, et nettement moins coloré (lyrique ?) que Dostoievski. 

La lecture est fluide, mais on tourne beaucoup en grands cercles sans avancer pour autant ni dans l'action ni dans la connaissance ou l'évolution des personnages. 

 

Cependant, c'est absolument intéressant pour le contexte de l'époque, qu'on discerne clairement et duquel on peut se faire une bonne idée générale, que ce soit du côté des villes ou des campagnes. Ce tableau là est agréable à observer. 

Cependant aussi, la psychologie des personnages est prenante (plus que les personnages eux-même pour moi), et les sentiments simples, enthousiastes ou maladifs bien ressentis. 

 

Enfin, la fin du roman vaut bien le coup d'oeil. La toute fin, je ne parle pas des faits, mais de l'épilogue qui termine pensé par Lévine. 

 

 Donc, si vous aimez ou vous intéressez à la culture et à l'âme russe, lisez Anna Karénine. Si vous aimez les romans qui prennent le temps, lisez Anna Karénine. 

Si vous n'êtes pas en période calme ni patiente, ... attendez un peu pour le lire. 

 

  Avis d'amazoniens :

4.5/10, (décidément), que des commentaires élogieux. 

Personnages vivants, peinture exhaustive d'une société, livre marquant et qui change la façon de voir les choses. 

 

Ma note :  8,5/10

 

 


Commentaires

 

1. Lexounet  le 17-06-2010 à 13:42:11  (site)

Je vais attendre pour ma part, une lecture si longue doit ne pas être ennuyante. J'ai peur de mettre très longtemps avant de le finir.

2. joies-emois  le 17-06-2010 à 14:44:35  (site)

Je pense que tu fais bien d'attendre. Moi c'était mon dernier livre de la maison (sur le départ), sinon il aurait encore attendu ^^

3. MeL*  le 17-06-2010 à 17:00:56  (site)

Je devais le lire pour mon Challenge ABC 2009... et je ne l'ai pas lu à temps. Du coup, j'ai prévu de le lire cette année tout de même (cet été sans doute).

4. MeL*  le 17-06-2010 à 17:20:18  (site)

(commentaire hors-sujet)

En parcourant ton blog (je n'ai encore jamais rien lu de Dostoïevski, ce que tu en dis me donne envie, j'en ai encore des choses à découvrir, miam !), j'ai vu que tu parlais à plusieurs reprises de la "liste du Vouvoyeur", et ça m'intrigue du coup : qui est ce Vouvoyeur, et quelle est cette liste, est-elle en ligne quelque part ? (j'aime les listes, et encore plus les listes de livres ! Langue)

5. joies-emois  le 17-06-2010 à 21:53:44  (site)

Mel > J'aime les gens curieux ^_^ mais pour le coup, la curiosité ne sera pas payante, c'est une toute petite liste, et je la garde secrète.
Le vouvoyeur fut un commentateur vachement intriguant et enthousiasmant de mon ancien blog, avec lequel j'ai échangé bien moins de mails que je n'espérais.
Et dans son dernier mail, quelques unes de ses références bouquins que je lui avais demandées.

Voilà ^^

 
 
 
 

Ajouter un commentaire

Pseudo : Réserve ton pseudo ici
Email :
Site :
Commentaire :

Smileys

 
 
 
Rappel article